Nom du projet

Développement d’Alternatives Communautaires à l’Exploitation Forestière Illégale – Projet DACEFI

Pays

République du Gabon

République du Cameroun

Localisation

Régions de Makokou et de Ndjolé (Gabon)

Région de Mindourou (Cameroun)

Nom du bailleur

Union Européenne

Période

01/2010-04/2015

Nombre d’hommes.mois / hommes.jours prestés

272 h.mois d’ingénieur de terrain et formateurs

104 h.mois d’assistants technique

39 h.mois de consultance

Partenaires et représentants

  • WWF, Marthe Mapangou, représentante
  • Nature+, Michèle Federspiel, coordinatrice, supervision
  • Gembloux Agro-Bio Tech / Université de Liège, Jean-Louis Doucet, professeur, supervision

Responsables de la mise en oeuvre

  • Coordination du projet, basé à Libreville : Quentin Meunier (Nature+)
  • Assistante technique (Gabon) : Sylvie Boldrini (Nature+)
  • Spécialiste géodatabase (Gabon) : Amélie Morin (Nature+)
  • Coordinateur national au Cameroun : Norbert Sonné (WWF-CARPO)

Objectif du projet

Développer la foresterie sociale et communautaire sur les plans technique, institutionnel et organisationnel en périphérie des aires protégées au Gabon (parcs nationaux de Minkébé et axe Lopé) et au Cameroun (Réserve de faune du Dja).

Résulats attendus

  1. Les acteurs concernés par la foresterie sociale sont informés, formés et renforcés au Cameroun et au Gabon.
  2. Des entités de gestion de Forêts Communautaires (FC) sont crées et/ou renforcées au Gabon et au Cameroun.
  3. Des sites de démonstration d’initiatives collectives en foresterie sociale et agroforesterie sont renforcés et/ou mis en place au Gabon et au Cameroun.
  4. Des Forêts communautaires dotées de Plans Simples de Gestion (PSG) sont exploitées au Gabon et au Cameroun.
  5. Les expériences et leçons tirées du projet sont capitalisées et diffusées au Cameroun et au Gabon.

Description des services effectués par le personnel

  • Formation et renforcement des capacités des acteurs concernés par la foresterie sociale
  • Création et/ou renforcement d’entités de gestion de Forêts communautaires
  • Mise en place de sites de démonstration d’initiatives collectives en foresterie sociale et agroforesterie
  • Exploitation des forêts communautaires dotées de Plans Simples de Gestion
  • Capitalisation et diffusion des expériences

Mots-clés / Thématiques

Cameroun, Gabon, écosystèmes forestiers tropicaux, forêts communautaires, foresterie sociale, agroforesterie, Plan Simples de Gestion, formation, vulgarisation, capitalisation