Conservation et gestion de la faune

Nature+ est active depuis ses débuts dans les domaines de la conservation et de la gestion durable de la faune en collaboration étroite avec les populations locales riveraines.

Sur base de connaissances écologiques et biologiques des espèces animales, il est possible de préserver la faune tout en contribuant au développement socio-économique de la zone, que ce soit grâce au tourisme de vision, à la chasse sportive et villageoise, ou au développement d’alternatives alimentaires et financières.

L’exploitation forestière sélective à faible impact semble compatible avec la préservation des gorilles des plaines de l’Ouest
L’éléphant de savane, espèce emblématique pour la conservation de la faune

Nature+ développe des projets visant à apporter des solutions concrètes et innovantes au problème de la chasse en Afrique. Ces projets visent une exploitation durable des espèces chassées tout en assurant les revenus et apports en protéines des populations locales, et ce à long terme.

Via l’étude de la chasse villageoise, des filières de collecte et de commercialisation des produits forestiers non ligneux et sur base de projets menés en collaboration avec les communautés locales, Nature+ a développé une expertise solide concernant la gestion des ressources naturelles, dont les espèces fauniques, qui intègre leur valorisation et leur préservation.

Historiquement, l’asbl Nature+ a été active en Afrique de l’Ouest pour mettre en place la gestion participative d’espèces animales telle que l’éléphant de savane (Loxodonta africana).

Depuis plusieurs années, Nature+ s’engage de manière croissante dans la gestion de la faune des forêts d’Afrique centrale ; en particulier par son implication dans les processus d’identification, de gestion et de suivi des Forêts à Haute Valeur de Conservation au sein des concessions forestières.

Nature+ a contribué à la réalisation d’études de caractérisation de la faune et à la rédaction et la mise en place de plans de gestion de la faune.

Une réflexion est aussi menée concernant les Paysages Forestiers Intacts (PFI ou Intact Forest Landscapes, IFLs) en Afrique centrale, notamment afin de proposer une méthode pour y intégrer les communautés animales.
Ces larges étendues de forêts préservées des activités humaines industrielles font partie intégrante des éléments à prendre en compte dans le cadre de la certification FSC (Forest Stewardship Council).

L’évaluation des impacts de différentes modalités de gestion forestière sur la faune fait partie des activités de Nature+.

Les pièges photographiques utilisés pour la connaissance des espèces animales
Les tortues terrestres, une source appréciée de viande de brousse
La lutte anti-braconnage pour la préservation de la faune

Les interactions faune-flore forment un autre volet important des activités de Nature+ à l’échelle du Bassin du Congo. Des collaborations sont en place dans le cadre d’études sur la dispersion des graines par les gorilles des plaines de l’Ouest (Cameroun et Gabon), ou encore le rôle de la faune dans la régénération d’essences commerciales.

Nature+ participe activement à l’étude des impacts des activités anthropiques sur les animaux disséminateurs des graines et des effets sur la dynamique forestière. La thématique des conflits homme-faune est aussi abordée dans les projets de Nature+.

Références

Pays
  • All
  • Cameroun