20avril
Par: natureplus On: avril 20, 2018 Dans: Non classé Commentaires: 0

Nature+ a coordonné le projet « Campus Vert » d’avril 2016 à mars 2018 sur le site de l’Ecole Régionale Postuniversitaire d’Aménagement et de Gestion intégrés des Forêts et Territoires tropicaux (ERAIFT) au sein du campus de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) en République Démocratique du Congo. Ce projet a été mené en partenariat avec l’ERAIFT et Gembloux AgroBio-Tech/Université de Liège.

L’objectif de du projet « Campus Vert », financé par l’Agence wallonne de l’Air et du Climat (AwAC) à hauteur de 170.000 euros, est de promouvoir l’agroforesterie comme une réponse aux changements climatiques, à la déforestation et à l’insécurité alimentaire en République Démocratique du Congo.

La semaine du 19 au 22 mars 2018, la mission de clôture du projet Campus Vert a eu lieu à l’ERAIFT en République Démocratique du Congo en présence de représentants des partenaires locaux et internationaux du projet. Un atelier de présentation des réalisations du projet a notamment été organisé, en présence de nombreux acteurs de la société civile et des 24 agricultrices partenaires du projet. Lors de cet atelier, un marché agroforestier a permis aux participants de découvrir les productions du projet.

L’ensemble des partenaires du projet se félicite des résultats obtenus, qui attestent du succès du projet Campus Vert.

Le projet « Campus Vert », c’est :

  • Plus de 11 hectares de savane dégradée convertis en un site de démonstration agroforestier présentant différents systèmes agroforestiers durables adaptés à l’Afrique centrale, notamment le système taungya, la culture en couloir, le bocage et le jardin de case, au niveau de la concession de l’ERAIFT et de sa périphérie ;
Système taungya du site de démonstration agroforestier Campus Vert
Système taungya du site de démonstration agroforestier Campus Vert
  • Cinq hectares et demi de plantations aménagées pour lutter contre l’érosion, une menace majeure au niveau du site de l’UNIKIN ;
  • Un arboretum qui permettra d’identifier les essences locales les plus adaptées au contexte pédo-climatique ;
  • Un test de provenances d’Acacia auriculiformis visant à déterminer la provenance la plus performante dans la zone de Kinshasa et destiné à être transformé en verger à graines pour fournir les projets agroforestiers en semences de qualité ;
  • Plus de 15.000 plants forestiers installés sur le site de démonstration ;
  • Une pépinière produisant en moyenne 15.000 plants d’essences locales et exotiques par an ;
  • Deux ONG locales partenaires du projet qui seront impliquées dans la gestion à long terme du site de démonstration ;
  • Vingt-quatre agricultrices partenaires formées à l’agroforesterie et dont les activités agricoles ont été formalisées ;
Les agricultrices partenaires du projet
Les agricultrices partenaires du projet

Plus d’informations sur le Projet Campus Vert sur le site de l’AwAC

L’équipe et les représentants des partenaires du projet

Trackback URL: http://www.natureplus.be/atelier-de-cloture-projet-campus-vert/trackback/