Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Biomasse et carbone

La reconnaissance de la contribution des forêts tropicales dans la séquestration du carbone atmosphérique, notamment par l’émergence du mécanisme REDD+ (Réduction des Émissions dues à la Déforestation et la Dégradation des forêts) a conduit Nature+ à développer des compétences dans le domaine du suivi et de la valorisation du carbone séquestré.

Mesure de hauteur d’un arbre pour l’estimation de la biomasse
Pesée des différents compartiments d’un arbre stockant du carbone

Nature+ participe au renforcement des capacités institutionnelles sur les questions REDD+ pour la gestion durable des forêts du Bassin du Congo, plus particulièrement pour la mesure et le suivi de la biomasse et des stocks de carbone.

Nature+ étudie les possibilités de valorisation du carbone séquestré par les systèmes agroforestiers sur les marchés internationaux du carbone, tout en intégrant les bénéfices sociaux et environnementaux, garants d’une approche durable.

Dans les faits, Nature+ :

  • développe des outils de mesure et de suivi de la biomasse et du carbone séquestré ;
  • analyse les exigences et critères d’éligibilité des différents mécanismes de « rémunération carbone » existants et applicables à l’agroforesterie ;
  • participe à la rédaction de documents clés, suivant des standards nationaux et/ou internationaux,  permettant l’enregistrement de projets « carbone » ;
  • forme les bénéficiaires de projets de développement au suivi du carbone séquestré ;
  • participe aux réflexions et à la rédaction de documents stratégiques lors d’ateliers régionaux et nationaux dans les pays du Bassin du Congo.
Quantification carbone avant un projet agroforestier
Consultation des communautés locales en vue d’une rémunération « carbone »

Références